• 7
  • Fév
amélitraitement de la maladie ostéoarthritique
Author

Le BLOG de JF: L’arthrose ou l’ostéoarthrite

L’arthrose n’est pas simplement une usure du cartilage. Il s’agit d’une maladie multi-tissulaire et globale de l’articulation intéressant le cartilage,

mais également le tissu synovial et l’os sous chondral avec une inflammation toujours présente.

Il faut donc parler d’ostéarthrite.

Présentation de l’articulation normale

Une articulation est faite de deux pièces osseuses en regard recouvertes d’un cartilage hyalin, enchâssées dans une capsule articulaire dont la face interne, intra-articulaire

est tapissée par la membrane synoviale. Cette membrane secrète le liquide synovial qui vient baigner la cavité articulaire et assure la nutrition du cartilage.

Les caractéristiques du cartilage

C’est un tissu atypique:

-Il est non vascularisé.Il se nourrit par imbibition à partir du liquide synovial secrété par la membrane synoviale et par l’os sous-chondral.

-Non innervé: Il ne peut donc être tenu responsable direct des douleurs de l’ostéarthrite;

-En hypoxie: l’activité métabolique est très faible, d’ou un renouvellement très lent.

Il est donc important de préserver le cartilage.

Le processus ostéoarthritique 

Il comprend trois éléments:

-Une dégradation de la matrice cartilagineuse

-Une réaction inflammatoire de la membrane synoviale

-Une réaction de l’os sous-chondral

Le traitement

Les chondroprotecteurs: Rôles et sélection

Ce sont en général des compléments alimentaires qui protègent le cartilage d’éviter ou retarder sa dégradation.

Ils jouent un rôle majeur dans la gestion multi-modale du traitement de la maladie ostéoarthritique.

Exemples de chondroprotecteurs

-Le sulfate de chondroïtine

-Le chlorhydrate de glucosamine

-les insaponifiables d’avocat/soja (ASU)

-L’acide hyaluronique

Ce sont des précurseurs des constituants du cartilage.

Ils augmentent l’activité anabolique des chondrocytes

Ils inhibent les facteurs de dégradation .

Les anti-infalammatoires

-Les AINSs Anti-inflammatoires non stéroïdiens inhibent la synthèse des prostaglandines.

-Les ASU :Extraits d’insaponifiables d’avocat /soja

-Les oméga3 DHA. L’acide docosahexanoïque est un acide gras poly-insaturé. Il est nécessaire d’en apporter en supplément de l’alimentation

-Le curcuma. Il a été utilisé en Inde et en Chine depuis très longtemps. C’est un puissant anti-inflammatoire

Conlusions:

Au delà des mesures d’hygiène comme la perte de poids ou une activité physique adaptée et modérée , différents produits sont aujourd’hui proposés pour

endiguer ou améliorer l’état articulaire. Ce  produit semble au regard de ces critères le plus complet par sa composition et  son action synergique sur les composants du cartilage.